logo bandeau logo
Accessoires caméras
Amorce
Bobines
Bobines 16mm
Caméras Bauer
Caméras Nizo
Colle et Scotchs
Colleuses
Courroies Projecteur
Développement Labos
Entretien des Films
Films 16mm
Films Super8
Films_Double Super8
Films_Double8
Filtres
Lampes à miroir
Lampes ba15 P28 P30
Lampes excitatrices
Lampes halogènes
Lampes spéciales
Lampes supports
Lampes visionneuse
Livres
Pièces Bauer-Nizo
Pistage des films
Projecteur
Torches Eclairage
Visionneuse
  Les Pages Perso
 
Forum

Rechercher :   
Selectionnez   
votre forum :  
Stats
Aide Nouveau sujet   Répondre

Accueil Forum > Bla bla cinema >

Jean-Michel Canon 512 XL, Fuji 100D : retour d expérience
21/11/2019 à 13:16
Et voilà les films du début d année dont celui de Retromobile sont revenus, ils faisaient partie d un charter de films envoyés à Dwayne s cet été.

L occasion pour moi de revenir sur l utilisation conjointe de la Canon 512 XL et de feue la Fuji Provie 100D.

La Canon 512 XL ne semble pas très répandue, c est une machine un peu entre deux .
Presque aussi grosse que la 814 mais moins bien dotée en fonctionnalités, elle s en distingue par une optique plus lumineuse, pas de beaucoup mais suffisamment pour permettre le tournage dans des conditions un peu difficiles.

D un autre côté elle est notoirement plus grosse que la 514 XL mais elle se montre à l usage beaucoup plus fiable.

C est une manie qu avait Canon à cette époque chaque caméra avait un petit plus que le modèle plus gros n avait pas , un vrai casse tête !
Par exemple :
La 310 avait un objectif ouvert à 1.0, c est un record !
La 514 avait un position Macro en grand angle ET en télé et un retardateur
La 512 avait un curieux objectif 9,5/47,5 mm ouvert à 1,2
La 814 XL avait un obturateur XL ET variable, mais avait perdu les deux positions indexées de la version d avant...

Bref, impossible de trouver chez Canon une machine qui combine le meilleur de toutes les autres....

Dans mon cas, la 512 XL est de sortie pour les tournages nocturnes, les salons, les expositions et à chaque fois que je prévois une météo difficile ou des conditions d éclairages improbables.

Par exemple, elle était de la partie lors de mon agréable et plaisant séjour en Suisse en début de mois et s est avérée un bon choix pour tourner de nuit, et dans les couloirs et salles de l Université où se déroulait le très réussi Festival de Neuchâtel dont j aurai l occasion de reparler.

La météo ayant été l occasion d apprécier les embruns près du Lac, cette petite caméra n a pas failli, contrairement à la Nikon R10 dont l utilisation par temps froid et humide s est avérée problématique...
Son boîtier en plastique même s il n est pas waterproof, ne craint pas les éclaboussures ni une légère pluie, et la légèreté est aussi un avantage.

Pour la Suisse c était un film Wittner 200D, pour deux autres tournages récents, Avignon et le salon Retromobile, de la Provie 100 D.

La Provie m a posé des problèmes avec cette machine, mais pas toutes les cartouches....
En fait ce film était dur à entraîner ce qui pose un problème avec les caméras dont la motorisation est un peu faible et plus encore si la tension de l embrayage est un peu faible.
Avec des piles neuves les cartouches passaient sans aucun souci et c est au bout du deuxième ou troisième chargeur que les choses s aggravaient.

Mon retour d expérience sur ce film Fuji dans cette caméra perd donc de son intérêt pour ceux qui n auraient plus de ce film en stock... mais ce qu il faut en retenir c est qu avec cette caméra et un film de 100 Asa on arrive à se sortir de pratiquement toutes les situations, quitte à descendre à 9 im/s sur des sujets immobiles.

Evidemment cela reste une caméra XL avec les inconvénients qui vont avec : une succession d images floues ne fera jamais un film net et il faut vraiment éviter les mouvements de caméras, les zoomings doivent être très lents et aussi il ne faut pas utiliser cette caméra sur des sujets en mouvement rapide !

Qui plus est, avec une durée d exposition d 1/30 de seconde, par beau temps le diaphragme file tout droit vers f:45, une valeur énorme.
Je ne sais pas trop comment est réalisé ce diaphragme et comment les minuscules ouvertures au-delà de f:22 sont obtenues, je n ai pas ouvert la caméra, mais force est de constater que les sujets très éclairés souffrent d une diffraction visible.

Ce qui est certain également c est que les contre-jours montrent comme toujours chez Canon des formes de diaphragmes vraiment peu esthétiques , des sortes de carrés déformés , on compte littéralement les lentilles et chacun sait que dans un objectif à focale variable il y en a un vrai plat !

On notera aussi que la focale la plus courte de 9,5mm est bien longue, c est pratiquement l équivalent d un 55 ou 58 mm en photo 24 x 36 ! On doit donc s habituer à cadrer très serré, ce qui sur le principe ne me gène pas, mais le fait d être coincé lorsqu on manque de recul est souvent problématique.

Sur ce point, l objectif de ma Nizo Integral 6 est bien plus polyvalent.

Pour ce qui est de la visée, c est un des points forts chez Canon au moins sur les modèles les plus gros. Celle-ci dispose d un viseur très lumineux et assez grand avec toutefois le défaut d une mise au point pas très facile à estimer, seul le stigmomètre est vraiment efficace, pour le reste le point est peu évident à trouver...

La cadence de 9 im/s peut servir mais l absence de 24 im/s et moins compréhensible.
Pour ce qui est de la cote, cette machine se trouve pour moins de 50 Euros.

En résumé, une machine d initiation et d utilisation occasionnelle à réserver à des conditions de tournages particulières.


https://global.canon/en/c-museum/product/cine290.html
Dav RE: Canon 512 XL, Fuji 100D : retour d expérience
23/11/2019 à 17:29
Bonjour à tous, merci Jean-Michel pour ton retour d’expérience très bien détaillé.
Je n’aimais pas cette Wittner 200 D, mais je regrette tout de même sa disparition car il est vrai que, dans une salle d’exposition ou de concert, c’était mieux qu’une 100 D.
Expérience faite récemment avec une Beaulieu 4008 Angénieux et un film Provie 100 D lors d’une bourse photo-ciné, à côté des fenêtres c’était bien, mais plus à l’intérieur de la salle c’était trop sombre.
J’ai également reçu une WittnerPAN 50 développée chez ANDEC que j’avais tournée avec ma Nikon R10, le résultat est vraiment superbe et maintenant je vais faire un peu plus exotique avec 3 Kahl NC 21 et une Ektachrome 7240 EI 125/22° Tugsten.
A suivre.


Jean-Michel RE: Canon 512 XL, Fuji 100D : retour d expérience
23/11/2019 à 18:22
La Wittner 50 c est la Plus-X 7276 dont il restait des stocks considerables chez Kodak après la sortie de la 7265...
C était une bonne pellicule, il doit m en rester une trentaine au frigo je l utilise l été par temps ensoleillé et aussi à chaque fois que je viens de réviser une caméra.

Pour l Ektachrome VNF 7240 tu pourras la faire développer chez Dwayne s en specifiant Ektachrome VNF in E6 process.

Ça marche très bien en fait si elle est bien conservée !

La NC21 tu nous raconteras !

Ce sujet a été vu 200 fois a | >effacer thread

Powered by D-forum 1.11

Contact @mail    
Accueil Films Super8 Tout Bauer et Nizo Modes d'emploi Forum Contact Articles News de Tout & Partout La Boutique Ciné-Super 8 Section Tests Location matériel Cinéma Technique Super8 Ciné-combines Reparer? Historique Galeries Liens Foires Salons Festivals Mentions légales Accessoires caméras Amorce Bobines Bobines 16mm Caméras Bauer Caméras Nizo Colle et Scotchs Colleuses Courroies Projecteur Développement Labos Entretien des Films Films 16mm Films Super8 Films_Double Super8 Films_Double8 Filtres Lampes à miroir Lampes ba15 P28 P30 Lampes excitatrices Lampes halogènes Lampes spéciales Lampes supports Lampes visionneuse Livres Pièces Bauer-Nizo Pistage des films Projecteur Torches Eclairage Visionneuse
Website Security Test